A.A.S.V
ATELIER D'ARCHITECTURE  SEBASTIEN VIRET


# MAISONS CONTEMPORAINES
> Maison C.

Ce projet présente la réhabilitation et l'extension d'une maison des années 70, située à Charbonnières-Les-Bains.

Cette maison était composée d'un garage, d'une entrée, d'une chaufferie et de deux pièces de rangements en RDC (surface de 91m²) et d'une cuisine, d'un salon, d'une salle à manger, d'une chambre, d'une salle de bains et d'un WC à l'étage (surface de 90m²). Située dans un terrain en forte pente, largement planté et avec une vue dégagée à l'Est, la maison était assise sur une plateforme ne tenant pas compte des critères paysagers. Ce bien, acheté par le maître d'ouvrage en novembre 2007 pour cause de mutation professionnelle en région Rhône-Alpes (vivant jusqu'alors en région bordelaise), avait comme défauts principaux d'avoir de multiples lieux de vie indépendants et une seule chambre. De plus, la cellule d'habitation était à l'étage et n'avait aucun lien avec les espaces extérieurs (voir image 4).

Le programme ambitieux du maître d'ouvrage consistait en la réalisation d'une extension accolée à la maison existante comprenant un garage en RDC et un séjour de 80m² à l'étage, avec construction d'une piscine, et en la réhabilitation de l'étage existant en partie nuit. Les contraintes supplémentaires étaient que l'architecture devait être contemporaine et que la construction, d'un budget d'environ 320 000€ HT, devait être habitable pour juin 2008.

L'atelier a proposé de dissocier le volume de l'extension de celui de la maison existante afin d'impacter celle-ci au minimum et d'envisager deux plannings de travaux distincts, l'un pour l'extension et l'autre pour la réhabilitation. Formalisée par une passerelle d'entrée (voir image 4), la liaison entre ces deux volumes permet de revoir la distribution et le fonctionnement général de la maison en créant une partie jour d'environ 80m² dans l'extension (carré de 9m de côté) et en réhabilitant l'ensemble de l'étage existant en partie nuit. Cette passerelle supportée par deux piliers ronds et traitée en toiture terrasse est un élément architectural fort du projet. De nuit, les spots intégrés dans le faux-plafond métallique situé en sous-face, la détachent totalement du sol.

L'extension donne de plain-pied sur le terrain situé au Sud où prend tout naturellement place une terrasse et une piscine avec volet roulant immergé. La toiture de l'extension est un quatre pans traité en tuiles ayant un aspect et une teinte se rapprochant de celles (plus commercialisées) présentes sur le toit de la maison existante.

Les façades sont traitées dans un esprit contemporain : les menuiseries bois sont remplacées par des menuiseries aluminium teinte anthracite, des gardes corps en acier laqué teinte anthracite sécurisent les balcons et terrasse, les volets métalliques extérieurs sont remplacés par des volets roulant PVC électriques, les enduits sont refaits à neuf et les fissurations traitées. Les ouvertures réalisées dans l'extension ont des dimensions, des rythmes, des aspects (verre réfléchissant de la porte d'entrée) et des formes variées.

L'intérieur de la construction existante a été démoli avant d'être entièrement réorganisé. Quatre chambres, un vestibule, deux salles de bains et un WC sont maintenant desservis. Les sols en parquet, les murs peints et les plafonds blanc mat des chambres, du vestibule et du dégagement donnent une atmosphère calme et moderne à cette réhabilitation (voir image 8). Une fenêtre de toit a été ajoutée pour apporter de la lumière naturelle au vestibule (voir image 8).

La passerelle, avec son sol en grès céramique gris, ses murs blanc cassé, son plafond bas avec spots intégrés, sa vue directe par une grande baie formant tableau sur le jardin arrière (voir image 6) crée un réel espace de transition entre la partie nuit et jour de la maison.

L'extension, avec son sol en grès céramique gris, ses murs blanc cassé, son plafond haut blanc et sa cuisine contemporaine s'ouvre totalement sur l'extérieur, offrant des vues remarquables sur le paysage environnant et donnant de plain-pied sur la terrasse et la piscine par de grandes baies coulissantes.

La piscine, totalement intégrée à la terrasse (voir image 7) allie sobriété et esthétisme. Un volet roulant immergé blanc, de même teinte que le PVC armé, a été réalisé pour répondre aux normes de sécurité de ce type d'ouvrage.

La nuit venue, des sources lumineuses situées dans les débords de toits, sous la passerelle, en applique sur l'entrée et sur la terrasse de la piscine, sous forme de bornes dans le jardin, dans la piscine, mettent en valeur l'architecture.

Par l'attention portée à l'architecture, à l'économie de construction et au respect du planning travaux durant la phase chantier, l'atelier a répondu aux exigences de la maitrise d'ouvrage et réalisé en 8 mois, et pour un coût final de 340 000€ HT, une maison contemporaine qui satisfait en tous points la maîtrise d'ouvrage.

<< retour

AASV 122 route de Bourg Saint Christophe - 01360 BELIGNEUX -Tel: 06 88 74 93 77 - contact mail